Vous êtes ici : Accueil / Actualités 2007 - 2017 / Annexes actualités / La pollution aux PCB concerne une grande partie du territoire français

La pollution aux PCB concerne une grande partie du territoire français

Mise à jour le 15/11/2007
Par Caroline Prevot
LE MONDE | 09.10.07 | 16h34 • Mis à jour le 09.10.07 | 16h34 LYON CORRESPONDANTE RÉGIONALE

La pollution aux PCB (polychlorobiphényles), ces dérivés chimiques chlorés plus connus sous le nom de pyralène, ne touche pas seulement le Rhône, mais une grande partie du territoire français. Selon une étude effectuée par les réseaux de surveillance sur les milieux aquatiques du ministère de l'écologie, avec l'appui des Agences de l'eau, la Seine (en aval de Rouen), la Loire et certains de ses affluents (notamment l'Allier), le Rhin, la Moselle, ainsi que les canaux de l'Artois et de Picardie sont affectés par cette pollution déjà mise au jour dans le Rhône, où il est désormais interdit de consommer du poisson sur 300 kilomètres, de l'Ain jusqu'à la Méditerranée.


Sur 852 prélèvements et observations effectués, 40 % sont jugés "préoccupants" par cette étude. Les points d'observation correspondent à des implantations le long de bassins aquatiques d'établissements industriels connus et répertoriés par les directions régionales de l'industrie et de la recherche (Drire).

TRÈS PEU SOLUBLES
Les analyses ont porté sur des sédiments prélevés et devraient être suivies d'examens complémentaires effectués sur la chair des poissons, afin de connaître l'étendue de la pollution.
Celle-ci est sans doute ancienne, puisque les PCB - utilisés principalement comme isolants dans les transformateurs électriques et les condensateurs - sont interdits depuis 1997 en raison de leur caractère cancérigène. Très peu solubles, ils se sont cependant accumulés dans les sédiments des fleuves et des canaux.
Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d'Etat à l'écologie, attendue à Lyon, mercredi 10 octobre, pour présider le premier comité de pilotage PCB du Rhône, devrait préciser les mesures que le gouvernement entend mettre en oeuvre pour lutter contre cette catastrophe écologique.
Elle pourrait notamment annoncer la mise en place d'une cartographie des pollutions sédimentaires, la création d'un observatoire national, ainsi que le lancement d'une étude sur l'impact sanitaire de la pollution aux PCB.


Sophie Landrin
Article paru dans l'édition du 10.10.07

Affiner la liste