Vous êtes ici : Accueil / Thématiques / Dynamique interne de la Terre / Océanisation / Ballade dans l'Est éthiopien

Ballade dans l'Est éthiopien

Mise à jour le 28/04/2022
Par Nathalie Pajon-Perrault
Cette proposition d'activité, utilisant un fichier kmz, s'inscrit dans le thème 1B du programme de Terminale d'enseignement de spécialité "Les traces du passé mouvementé de la Terre". Elle permet, à partir de l'étude du contexte géologique du triangle des Afars, de comprendre des structures observables en France.

Connaissances

Programmes :

Les marques de la fragmentation continentale et de l’ouverture océanique :
• Les marges passives bordant un océan portent des marques de distension (failles normales et blocs basculés) qui témoignent de la fragmentation initiale avant l’accrétion océanique.
• Les stades initiaux de la fragmentation continentale correspondent aux rifts continentaux.

Compétences travaillées

Pratiquer des démarches scientifiques : Mettre en oeuvre une stratégie de résolution - Observer

Communiquer et utiliser le numérique : Utiliser des outils numériques (visualiseur)

    Fiche d'utilisation simplifiée de Google Earth version 7

ggle.jpg Un fichier kmz "Ballade dans l'Est éthiopien" est disponible pour mener cette étude.

 

Démarche :

1. Des structures particulières observables, en France, sur la carte au 1/1.000.000è :

- Au niveau de la plaine de Limagne -  - Au niveau de la plaine d'Alsace -

2. Problème : "Que nous racontent ces alignements de failles intracontinentales sur l'histoire géologique de la France ?"

 

Des structures similaires sont observables dans d'autres régions du monde, notamment dans l'Est africain...
Informations techniques Activités proposées - Données disponibles Elements de réponse - Suggestions

Ouvrir le Fichier kmz   "Ballade dans l'est éthiopien"

 

Situer l'est éthiopien dans un contexte géodynamique global :

Afficher progressivement les différentes données disponibles dans le dossier "Données générales"

• 

L'élève peut alors dégager le contexte géodynamique de cette région :
→ Limite de plaques divergentes  -  séismes nombreux mais superficiels et de faible magnitude - Volcans très nombreux - Réseau important de failles subparallèles.

La région de l'Assal-Goubet :

Afficher progressivement les différentes données disponibles dans le dossier "Rift Assal-Goubet".

Pour afficher le profil topographique :

  1. Faire un clic droit sur "Profil topographique", puis "Afficher le profil de dénivelé".

   2. Déplacer la souris le long du profil pour mettre en relation avec le relief correspondant. Noter la corrélation avec le tracé des failles normales.

Si on souhaite guider les élèves dans l'exploitation de ces données, on peut leur demander par exemple de :

  • identifier le type des roches présentes,
  • identifier le type des failles présentes et à quel type de contraintes elles sont associées,
  • commenter la profondeur du Moho,
  • afficher le profil topographique afin de mettre en évidence les particularités de ce relief.

 

  1. Essentiellement des basaltes
  2. Failles normales - contexte d'extension (d'écartement)
  3. Moho est très superficiel (6-7 km au lieu de 30, normalement sous les continents) → remontée de l'asthénosphère, matériaux chauds. (En lien avec le volcanisme observé dans la région ?)
  4. Profil topo : descente progressive en "marches d'escalier" vers le fond de la vallée, chaque denivelation brutale correspondant à une faille normale.

La région du Danakil :

Afficher progressivement les différentes données disponibles dans le dossier "En allant vers le nord-ouest : la région du Danakil"

 

Tracer un profil topographique
  • Utiliser l'outil "Règle" dans la barre de menu et tracer une droite perpendiculaire à l'axe de la vallée du Danakil, passant par l'Erta Ale, de gauche à droite avec le bouton gauche de la souris 
  • "Enregistrer" et donner un nom.

Si on souhaite guider les élèves dans l'exploitation de ces données, on peut leur demander par exemple de :

  • à quel type d'éruption rattacher l'activité de l'Erta Ale, quelles sont les roches mises en place,
  • mentionner l'altitude de la vallée du Danakil,
  • d'expliquer brièvement la présence de dépôts de sel dans cette région,
  • de réaliser un profil de dénivelé correspondan à une coupe SE-NW perpendiculaire à l'axe de la vallée et passant par l'Erta Ale, de faire une capture d'écran, d'imprimer, de légender en plaçant, en autres, les failles, l'orientation, etc...

       Que suggère la topographie obtenue ?

  • de schématiser brièvement le paysage de la bordure du Danakil. 
  • altitude : -70 à -90 m sous le niveau de la mer.
  • Erta Ale : éruption de type effusive (lave fluide, peu de gaz)  qui donne naissance à un plancher très "plat" constitué de basaltes.
  • Le sel provient d'une mer présente il y a moins de 80.000 ans, elle s'est évaporée laissant de vastes lacs où se sont accumulées des roches salines (gypse, halite...)
  • profil de dénivelé :

  • les bordures de la vallée du Danakil :

De retour en Europe :

Cette partie du fichier permet :

- d'interpréter les stractures observées sur la carte géologique de France au 1/1.000.000è

- d'aborder la notion de "marge passive".

Elle peut être utilisée :

- lors du TP si le créneau est suffisant (2h) ou

- en "support de cours" en appui d'une activité documentaire.

 

  • La plaine d'Alsace :

L'objectif est de faire découvrir aux élèves les simulitudes observées lors de la découverte de l'est éthiopien :

- une vallée délimitée par des failles structurant des blacs basculés,

- une remontée du Moho

- un volcan (désormais éteint) dans le fossé, le Kaiserstuhl

 

  • Les marges de l'Atlantique nord (Bretagne et Galice)

L'élève doit retrouver la structuration en blocs basculés, délimités par des failles normales.

 

→ Le fossé rhénan (tout comme la Limagne) est un rift continental. Le processus d'océanisation ne s'est pas poursuivi.

→ Ces marges passives sont des témoins de la fragmentation initiale, avant l'accrétion océanique.

Pour aller plus loin...