Vous êtes ici : Accueil / Terre / Islande

L'Islande : une dorsale émergée et un point chaud

Mise à jour le 25/03/2008
Par Josée Broussaud

Page d'accueil

Objectifs :

  • Montrer que l'Islande est un secteur émergé de la dorsale et un point chaud.
  • Evaluer la vitesse et le sens de déplacement des plaques lithosphériques.

Items du B2i concernés :

Domaine 1 – S'approprier un environnement informatique de travail

Domaine 3 - Créer, produire, traiter, exploiter des données

pdf.jpg    Fiche d'aide Simplifiée de Google Earth version 5version 6, version 7

L'Islande (64° 42' N et 18° 40 O au centre de l'ile) est un segment émergé de la dorsale médio-Atlantique, c'est une ile de lave (99%) et de glace, d'une surface d'environ 100 000 km2.

 

Une éruption a débuté dans le sud de l'Islande à Eyjafjallajökull en fin de soirée du 20 Mars 2010 au Eyjafjallajökull Le panache qui a causé l'interruption du trafic aérien et la fermeture des espaces aériens sur le nord de l'Europe est due à une phase éruptive explosive qui a commencé au volcan Eyjafjallajökull le 14 avril.

Informations techniques

Activités proposées/Données disponibles Eléments de réponse/Suggestions
  • Ouvrir le fichierggle.jpg  islande.kmz, (2,3 Mb version du 21septembre 2014).Il s'installe dans lieux temporaires.
 
  • Dans données géographiques ou calques tout décocher.

 

  • Dans Outils/options/Vue 3D, cocher Affichage du relief et choisir un facteur d'élévation adapté. (0.5 à 3)

 

  • Dans Outils/options/Général, cocher Afficher les résultats Web dans un navigateur externe.

 

  • Dans Affichage, décocher "surface de l'eau " et "atmosphère"

 

  • Cliquer sur la flèche qui est devant Données géographiques ou Calques, la fenêtre se ferme laissant plus d'espace dans la fenêtre "lieux" qui est la zone de travail.

 

 

 (éviter de superposer trop de données pour une meilleure lisibilité des informations)

donnees_islande.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur les images ci-dessous pour les agrandir

Afficher successivement les cartes géologiques, les volcans, les séismes, les limites de plaques...

 Pour tracer un profil topographique :

  • Cliquer sur  la réglette regle.jpg  ou dans le menu/Outils/Règle

ligne.jpg

et tracer une ligne, de gauche à droite, à un endroit bien choisi puis "Enregistrer".

enregistrer.jpg

  • Changer le nom par exemple "Profil topographique"  et dans l'onglet "Altitude", se placer "Au niveau du sol".

Pour afficher le profil topographique :

  • cliquer avec le bouton droit de la  souris sur le trait de coupe de la carte.
  • Déplacer la souris le long du profil topographique, repérer la profondeur du Moho et reporter la valeur sous le profil topographique, sur une feuille de papier millimétré.

Utiliser des données morphologiques et géologiques :

 

Imprimer la carte ci-dessous, après l'avoir agrandie en cliquant dessus.

islande02.gif

Source: d-maps.com/pays.php

 

  • Placer quelques failles et les principaux volcans sur votre carte. Comment sont orientées ces failles ?
  • Indiquer le nom des plaques de part et d'autre de la dorsale.
  • Tracer un profil topographique et placer le Moho

⇒Emettre une hypothèse sur l'origine de l'épaisseur de la croûte

 

geol.jpg

legend.jpg

Carte géologique simplifiée de l'islande Source: Landmælingar Íslands

 

On trouve une épaisseur de 38 km à l'ouest de l'ile pouvant correspondre à la remontée de la lave.

La tomographie sismique est une méthode qui peut être assimilée à un scanner pour la Terre :
On évalue les anomalies de vitesses des ondes sismiques, aux différentes profondeurs de la Terre puis on compare par rapport à un modèle de symétrie sphérique.
Les zones plus lentes sont interprétées comme des zones plus chaudes et moins denses.
Les zones plus rapides sont interprétées comme des zones plus froides et plus denses.

  • Afficher  la coupe tomographique qui est dans les données.
  • Double cliquer sur le titre" coupe tomographique" pour obtenir une position idéale pour l'observation.

Utiliser des données tomographiques

⇒En utilisant les données de ce fichier, donner les arguments justifiant l'assimilation de l'Islande à un secteur émergé de la dorsale et à un point chaud.

 

Pouvez-vous localiser le point chaud ?

 

 tomo_islande.jpg

Coupe tomographique sous l'Islande

L'anomalie tomographique peut être interprétée comme une remontée d'un panache provenant du manteau inférieur et à l'origine du point chaud.

Cocher "balises GPS" (banque de données en ligne de la NASA), puis cliquer sur ces stations pour obtenir les enregistrements.

Chaque vecteur correspond au déplacement de la balise en latitude et en longitude.

Un déplacement positif en latitude indique un déplacement vers le nord et une valeur négative vers le sud.

Un déplacement positif en longitude indique un déplacement versest et une valeur négative vers l'ouest.

gps.jpg

Utiliser des données satellites

  • Sur votre carte, placer les stations  RETK (Reykjavik) et HOFN (Hofn).
  • En utilisant les enregistrements ainsi que l'aide, tracer les vecteurs vitesses de ces stations.
  • Quelle est la vitesse d'écartement des deux plaques ?

 

 

 

 

 

 

reyk.jpg

Déplacements en latitude et en longitude de  la balise REYZ

Vous pouvez utiliser directement les vitesses (Rate) données en latitude et en longitude.

 

 

Dossier sur l'éruption de l'Eyjafjallajökull le 20 Mars 2010 :

- Photographies de la Nasa

- Institute of Earth Sciences Nordic volcanological Center : des informations très complètes depuis le début de l'éruption (en anglais) 

-  Le site du CNED :  Petite animation de la propagation du nuage de cendres les 5 et 6 mai  vu par Iasi

Pour aller plus loin

Planet Terre :

Fissure éruptive de Lakagigar (Rift islandais) de Pierre Thomas

Coulées basaltiques tertiaires, Isafjördur, Islande de Pierre Thomas

Les laves cordées dans la région de l'Herdubreid (Islande) de Pierre Thomas

L'Islande, une interaction point chaud - dorsale.   de Hervé Bertrand

Pour la Science :

Comment se forment les orgues de basalte ?

Page d'accueil